Incontinence : diagnostic et tests médicaux

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

L'incontinence pouvant être un symptôme de maladie grave, il est conseillé de consulter un médecin. Celui-ci pourra vous aider à trouver des traitements adaptés.

Lire l'article Ooreka

Diagnostic incontinence : consultez votre médecin

Trop de personnes souffrant d'incontinence hésitent à consulter leur médecin. Ainsi, seules 4 femmes incontinentes sur 10 en parlent à leur médecin.

Pourtant, celui-ci pourra vous aider à trouver des traitements efficaces et à supprimer ce problème embarrassant. Il est donc conseillé de consulter son médecin traitant sans attendre pour évoquer le problème des fuites urinaires ou de l'incontinence fécale.

Lire l'article Ooreka

Celui-ci cherchera à connaître vos antécédents médicaux (accouchements, bronchites chroniques, infections urinaires, etc.) et les caractéristiques des fuites (fréquence, circonstances de survenue, etc.).

Il examinera probablement votre périnée, le muscle qui se trouve entre le vagin et l'anus et qui joue un rôle dans la continence.

Incontinence urinaire : tenir un « catalogue des mictions »

Votre médecin vous conseillera peut-être de tenir un « catalogue mictionnel » pendant quelques jours pour mieux évaluer le fonctionnement de votre vessie. Vous devrez y noter :

  • la quantité de liquide bu,
  • la quantité d'urine évacuée,
  • les épisodes de fuites urinaires.

Bien qu'il ne soit pas très facile de se plier à cet exercice, cela permet d'avoir une idée très claire du fonctionnement de votre vessie et peut aider le médecin à trouver la cause de l'incontinence.

Le fait de savoir si vous buvez trop ou pas assez permet en effet de dépister un éventuel diabète ou une infection urinaire.

Incontinence : les différents examens

En fonction du type d'incontinence et des symptômes, le médecin pourra vous prescrire différents examens :

  • un bilan urodynamique en cas d'incontinence urinaire ;
  • une échographie des reins ou de la vessie ;
  • une cystoscopie, qui permet d'observer l'intérieur de la vessie grâce à une sonde munie d'une caméra et introduite dans l'urètre, le canal par lequel s'écoule l'urine ;
  • en cas d'incontinence anale : coloscopie (examen du côlon à l'aide d'une sonde vidéo), manométrie ano-rectale qui permet de mesurer à l'aide d'une sonde la force du sphincter de l'anus.
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Symptômes & diagnostic

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider