Sonde JJ

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

La sonde JJ est aussi appelée prothèse endo-urétérale. Il s'agit d'un dispositif médical qui permet de contourner ou de prévenir un obstacle sur les voies urinaires, au niveau de l'uretère. Elle est posée par un urologue. Comment ? Dans quelles situations ?

Qu'est-ce qu'une sonde JJ ?

Avant de savoir ce qu'est une sonde JJ, il est primordial de comprendre l'anatomie du système urinaire :

  • Les reins : il y en a 2, situés en haut et en arrière de l'abdomen, un à gauche, l'autre à droite. Les reins filtrent le sang et fabriquent l'urine.
  • L'uretère : c'est un canal fin d'environ 20 cm de long qui conduit les urines du rein vers la vessie (il y a un uretère pour chaque rein).
  • La vessie : il s'agit du réservoir des urines. Les deux uretères arrivent dans la vessie et y déversent les urines.
  • L'urètre : c'est un canal qui relie la vessie à l'extérieur du corps. C'est par ce canal que s'écoulent les urines lors de la miction (action d'uriner).

Parfois un obstacle au niveau de l'uretère vient empêcher l'écoulement des urines du rein vers la vessie. C'est dans ce cas, qu'il y a indication à poser une sonde JJ ou sonde endo-urétérale (dans l'uretère). Il s'agit d'un tube souple et fin (quelques millimètres de diamètre), chaque extrémité formant une boucle en forme de J (d'où son nom). Ainsi, la sonde reste en place entre le rein et la vessie.

Poser une sonde JJ : quelles indications ?

La sonde JJ est posée lorsqu'il existe un obstacle ou un risque d'obstacle au niveau de l'uretère, ne permettant pas aux urines de s'écouler normalement jusqu'à la vessie. Ce petit tuyau en plastique souple ou en silicone dilate l'uretère et assure ainsi un bon écoulement des urines. 

Les indications à la pose d'une sonde JJ sont celles où l'on souhaite contourner ou empêcher un obstacle sur l'uretère :

  • de manière préventive, avant lithotritie (fragmentation) d'un gros calcul rénal, afin que des petits fragments ne migrent pas dans l'uretère et ne l'obstruent (risque de colique néphrétique et d'infection urinaire) ;
  • l'ablation d'une tumeur du rein ou de l'uretère ;
  • en cas de calcul obstruant l'uretère ;
  • en cas de compression de l'uretère par une tumeur extérieure ou une fibrose.

Sonde JJ en pratique

La sonde est mise en place au bloc opératoire, sous anesthésie, par les voies naturelles. À la fin du geste, un contrôle radiologique est fait au bloc pour s'assurer de sa bonne position.

La sonde JJ peut ne provoquer aucun symptôme. Certains patients rapportent une envie plus fréquente d'uriner, des saignements modérés, des brûlures lors de la miction... Ces symptômes doivent être rapportés à l'urologue.

La sonde JJ est en général mise en place pour quelques mois, mais seul le médecin prescripteur, en fonction de l'indication et du patient, peut renseigner sur le délai de pose.

La sonde est retirée sous anesthésie locale par l'urologue.

Ces pros peuvent vous aider